TOP 5 – Jeux video sur le Japon traditionnel

Vous aimez le Japon ? Alors comme nous vous avez de la chance ! Pour cause, ces dernières années, nous avons été particulièrement gâtés en jeux dédiés au Japon traditionnel.
Ce que je vous propose ? Un humble partage de mes titres préférés inspirés ou mettant à l’honneur le Japon traditionnel sous forme vidéo ludique. C’est parti pour mes 5 coups de coeur 🔽

#5 – Aragami

Vous serez plongé dans la peau d’un fantôme shinobi invoqué par Yumiko, une jeune fille emprisonnée, au coeur d’un Japon féodal sombre. En tant qu’esprit vengeur, vous allez alors aider celle-ci non seulement à s’évader, mais surtout à se venger du meurtre de son peuple. On est donc sur une bonne ambiance comme on les aime ! 🥶

Aragami est un personnage peu bavard, disons-le, mais les décors minimalistes et l’ambiance japonaise de l’ère Edo fonctionnent à merveille. Si vous recherchez un jeu d’infiltration efficace et idéal pour accompagner vos ramens, Aragami devrait faire parfaitement l’affaire !

#4 – Nioh 2

Suite du bon Nioh, Nioh 2 balance violemment le joueur dans un univers japonais onirique dans lequel samurais affrontent oni et yokai, sortes de démons japonais aux formes et aux tailles surnaturelles. Attention, toutefois, le jeu ne sera recommandé qu’aux joueurs prêts à s’investir (surtout en temps) dans l’expérience.

Sans parler de jeu difficile, Nioh 2 est un jeu assez exigeant qui nécessite de bien comprendre ses mécaniques afin de pouvoir pleinement profiter de l’aventure. Heureusement pour vous, si un ami possède une version du jeu, il est tout à fait possible de l’invoquer et ainsi profiter d’un petit coup de pouce pour vous débloquer et ainsi avancer dans le jeu (merci encore Billy, sacrée Yatsu-no-kami…). 😤

Toujours est-il que vous aurez le temps de profiter de chaque élément de décor, tant vous risquez de mourir souvent. Et dans un sens, c’est tant mieux, car le titre est nourri par les contes et légendes japonaises et foisonne de petites références (surtout dans son bestiaire).

#3 – Okami HD

Qu’il s’agisse d’Okami (sorti initialement sur PS2) ou de sa version remasterisée Okami HD sortie sur PS4, le titre était et reste un pur chef-d’œuvre.

Vous incarnez Amaterasu, déesse du soleil, accompagnée d’Issun, un artiste ambulant. Votre mission sera, à l’aide d’un pinceau divin magique, de redonner à la nature vie et couleurs. Luttant ensemble contre les forces obscures du mal, sous les traits d’un certain Orochi, vous évoluerez dans un univers japonais traditionnel imaginé entièrement comme une estampe japonaise.

Si quelques dialogues avec Issun restent aujourd’hui “fatigants” (les personnages ne parlent pas, ils “mh mh mh mh” 😶), le jeu n’a visuellement aucunement perdu de sa superbe. Il s’agit évidemment d’un grand classique du genre qui, dès les premières minutes de jeu, vous donnera l’envie de déguster un bon saké japonais (salut Kushi !).

#2 – Ghost of Tsushima

Est-il encore nécessaire de présenter Ghost of Tsushima ? Colossale claque envoyée par Sucker Punch (oui, jeu de mots) en 2020, Ghost of Tsushima et son extension sur l’île d’Iki offrent aux joueurs la possibilité de se balader en totale liberté sur deux îles, à pied ou à dos de cheval, et ainsi visualiser le Japon traditionnel tel qu’on l’imagine. 😬

Beau à s’en damner et empli de douceur, Ghost of Tsushima réussit là où aucun autre jeu n’avait réussi : nous offrir une expérience puissante de réalisme dans laquelle tout un chacun peut s’imaginer être samurai, shinobi ou ronin. De l’interface aux combats, tout en passant par l’esthétique parfaite des environnements imaginés, le titre nous offre un terrain de jeu et de repos parfait. À déguster avec un ramune !

#1 – Sekiro: Shadows Die Twice

Je ne fais ici preuve d’aucune objectivité, je le sais bien. Sekiro est pour moi l’expérience ultime du Japon traditionnel. Non pas dans son réalisme (laissons ça à Ghost of Tsushima), mais dans son onirisme, dans sa légende, dans ses histoires, dans ce qu’elle nous fait fantasmer.

Si Sekiro s’aborde de façon difficile – notons qu’il s’agit d’un des jeux vidéo les plus difficiles, si, si – c’est lorsque le joueur réussit à avancer dans l’histoire que toute la poésie du titre s’ouvre à lui, comme une forme de récompense divine. Avec des carpes magiques en passant par des grottes enneigées, par des temples enfouis, par l’incroyable Palais de la fontaine, jusqu’à un dragon divin, le titre ne cesse de surprendre par sa magie, par sa créativité sans limite, par sa capacité à ne pas avoir de limite. 🤯

Combinant direction artistique magistrale et exigence extrême de jeu, Sekiro montre au joueur un imaginaire aussi somptueux que cruel dans lequel il peut ressentir toute la dureté d’un univers à la fois beau et froid.

D’un certain point de vue, Ghost of Tsushima et Sekiro : Shadows Die Twice se complètent à merveille. S’ils sont tous les deux splendides, le premier est réaliste, chaud et accueillant, lorsque l’autre est onirique, froid et exigeant.

Hadrien JACOBEE BOISBOUVIER

http://hadrienjacobee.com

Sith du web et fier Rédacteur en Chef de Katsuuu (ex-My Geek Actu). Passionné par les univers video-ludiques, les comics DC et les mangas. En gros.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :