ELDEN RING™_20220225204602

TEST – Elden Ring, l’expérience Souls la plus complète à ce jour ?

EXIGEANT MAIS MOINS INJUSTE ET PLUS ACCESSIBLE
4.5

En deux mots :

Exigeant mais loin d’être injuste, la célèbre formule de FrowSoftware est de retour pour un bonheur parfois tinté de désarroi qui ravira les amateurs du style Die and retry.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Elden Ring est un action/RPG en monde ouvert développé par FromSoftware sortie le 25 février 2022. Le jeux est disponible sur PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series S/X et PC.

Le titre se déroule dans un univers de dark fantasy qui veut votre peau. Littéralement.
Si vous connaissez les jeux FromSoftware, vous retrouverez tout ce qui fait le charme du style, des environnements déprimants et lugubres, des grosses créatures à la dangerosité évidente et le sentiment de n’être que peu de chose face à tout cela. Le jeu vous donne toutes les clés pour vous en sortir, celles-ci sont juste éparpillées aux quatre coins de la carte et ce sera à vous de les trouver. En plus d’une incroyable direction artistique, le jeu dispose d’un excellente durée de vie. Si d’ordinaire un Souls, tout en prenant son temps, pouvait se terminer en une cinquantaine d’heure, vous pouvez, allègrement, compter le double (voir plus) tant il y a à découvrir dans cet Elden Ring. 

Le pitch

Histoire de Elden Ring Magie

Bienvenue dans l’Entre-Terre, un monde ravagé par des guerres depuis que l’illustre Cercle d’Elden a volé en éclat, anéantissant ainsi l’Ordre d’or. La reine Marika l’Éternelle est désormais introuvable. Ses descendants, tous des demi-dieux, ont revendiqué les éclats du cercle d’Elden. La folie provoquée par leurs pouvoirs naissants a alors déclenché l’Eclatement. Une guerre dont personne n’est sorti vainqueur.

Vous êtes un sans éclat, un être ni vivant ni mort, un moins que rien. Et vous allez prendre possession du trône du seigneur d’Elden laissé vacant.

Ce gameplay… Dark Souls 4, c’est toi ?

Elden Ring découvrir la Caelid

Elden Ring est à Dark Souls ce que ce dernier est à Demon’s Souls, c’est-à-dire un fils spirituel fait par le même studio. Si FromSoftware a recyclé bon nombre d’éléments, il n’est pas pour autant une suite, un préquel ou même un spin-off. Ce titre ne se passe pas dans le même univers.
Là où l’on pourrait voir un manque de prise de risque, on pourrait également y voir un hommage et une façon de rester en terrain connu. Cependant nous aurions aimé qu’il se démarque un peu plus de la série des Souls comme Bloodborne l’a fait auparavant. Pour autant, la base du gameplay reste bien la même. Si vous êtes un aficionado des Souls, vous savez déjà jouer à Elden Ring. On se bat de la même façon, on se sert des armes de la même façon. Enfin presque, puisque celles-ci vont pouvoir s’améliorer d’une manière plus simple et ainsi moins perdre les débutants.

Vous avez deux sortes de matériaux : les pierres de forge et les pierres de forge sombres. Les premières sont pour les armes dites “standard” et les autres pour les armes spéciales qui ont déjà leurs propres effets. Les armes standards sont parfaitement modelables si vous avez les bons outils.
Vous pourrez leur équiper une “cendre de guerre” qui leur octroiera une attaque spéciale et/ou une attaque élémentaire. Ces fameuses cendres peuvent être changées à tout moment sur un site de grâce (point de sauvegarde, feu de camp dans les Souls). Vous ne les perdez pas alors n’hésitez pas à toutes les essayer. Ces cendres sont trouvables un peu partout dans le jeu : en tuant des ennemis, dans des coffres…

Vous pouvez en équiper une par arme (standard bien entendu) et vous utiliserez l’effet spécial qu’elle octroie avec L2 (LT sur manette de Xbox), touche servant à parer dans les Souls. Vous pouvez toujours faire des parades avec certains boucliers et pour les autres il vous faudra équiper la cendre nécessaire. Dans ce cas, l’effet de votre arme se fera uniquement si vous la tenez à 2 mains. Mais un bouclier qui n’a pas d’effet est bien plus pratique si vous avez une arme avec une compétence très puissante. Notez qu’il existe une cendre pour supprimer l’effet d’un bouclier afin de profiter de ces stats de défense ET de l’effet de votre arme en la tenant à une main. 

Git Gud or not Git Gud ?

Se prendre des flèches dans Elden Ring

Ici le studio japonais a principalement enlevé plusieurs éléments qui rendaient les Souls pénibles et ainsi vous retire une partie de la frustration. Pour commencer, les “feux de camps” appelés ici point de grâce, sont nombreux et plus rapprochés. Il y a même des sortes de check point, les effigies de Marika, qui sont placées juste devant les salles de certains boss.

Effigies de Marika dans Elden Ring

Il n’y a même pas besoin de les activer. Lorsque vous mourrez et qu’il y en a une à proximité, le jeu vous proposera de recommencer devant elle ou au point de grâce. Cela vous permet de retenter votre chance immédiatement. Tous ceux qui ont affrontés le foyer du chaos dans Dark Souls premier du nom verront en cela une véritable bénédiction. Vous avez aussi maintenant une touche dédiée au saut, ce qui facilitera grandement les phases de plateforme.  Les dégâts de chute ont été nettement revues à la baisse.

Et pour finir, parlons des fioles de soin. Elles fonctionnent exactement comme dans Dark Souls 3. À savoir, que vous aurez un nombre d’utilisation à répartir comme bon vous semble entre vie et magie. Mais ce n’est pas tout, une fois que vous avez tué un groupe d’ennemis (exemple : vider un camp de ses occupants), vous regagnez des utilisations de fiole. Sans pouvoir dépasser son maximum bien entendu. Cela permet de continuer votre exploration plus sereinement. Et dans un monde ouvert, ce genre d’ajout prend tout son sens.

Vous l’aurez compris, FromSoftware rend sa formule plus accueillante sans nécessairement renier ce qui fait son succès et son charme. Il vous sera même possible, après un certain boss vaincu (on ne vous en dit pas plus, on spoil toujours au minimum chez Katsuuu), de refaire complètement vos statistiques. Moyennant un objet rare mais pas introuvable non plus. J’en ai personnellement trouvé plus d’une dizaine dans l’aventure. Cela vous permettra de rectifier une erreur ou de changer complètement votre style de jeu pour correspondre à une arme ou battre plus facilement un boss précis.

Finalement, avec Elden Ring, FromSoftware fait passer son “git gud” par “farm gud”. Pour cause, si le jeu vous semble trop difficile, prenez quelques heures pour combattre des ennemis puissants à votre niveau, améliorez votre personnage et reprenez où vous en étiez.

Vous… n’êtes pas… seul

Les ennemis dans Elden Ring

Tout comme dans les Soulsborne, Elden Ring possède une composante multijoueurs. Elle fonctionne de la même façon que d’habitude à quelques détails près. Pour rappel, vous avez la possibilité de poser au sol une marque d’invocation afin d’aider d’autres joueurs. Un joueur souhaitant de l’aide devra utiliser un objet (consommable très facile à fabriquer) afin de pouvoir voir s’il y a des marques disponibles. Il pourra ainsi vous invoquer pour que vous l’aidiez à vaincre le boss de la zone. Attention cependant, c’est à double tranchant. Le joueur invoqué voit sa vie fortement diminuée et son nombre de potions divisé par deux (arrondi à l’inferieur). Et bien évidemment (sinon ce ne serait pas drôle) plus il y a de joueurs plus le boss est fort. Il y en a qui seront bien plus difficiles à affronter à trois que seul.

Il sera désormais plus facile que jamais de pouvoir rejoindre LA personne que vous voulez. Elden Ring reprend le système de mot de passe présent dans Dark Souls 3 et Bloodborne tout en l’améliorant. En plus d’un mot de passe multi pour avoir plus de chances de voir apparaître la marque du joueur que vous souhaitez rejoindre, viennent s’ajouter pas moins de 5 mots de passe de groupe qui affineront la recherche. Visiblement un système d’invitation direct doit sembler trop farfelu pour FromSoftware… mais force est de reconnaître que ce système fonctionne tout de même assez bien. On ne se retrouve plus que comme dans Bloodborne à attendre parfois 5 minutes que la connexion veuille bien se faire (no fake).

Vous pouvez également compter sur une autre forme d’aide, les esprits. Contrairement à la première beta du jeu, il n’est pas possible d’en utiliser plusieurs. Vous êtes limité à un seul et unique par combat difficile. J’entends par là, les boss, mais pas que. Il y a d’autres endroits où il sera possible d’en invoquer mais cela reste rare tout de même. Ces esprits sont trouvables dans le jeu, disséminés aux quatre coins de la carte. Vous aurez la possibilité des les améliorer afin de les rendre plus utiles au combat.

Invocation dans Elden Ring

Un open world bien fichu

Elden Ring n’est pas un Dark Souls pour les fans d’open world mais un open world pour les fans de Dark Souls. Toute la philosophie derrière le titre est là. Transposer la formule des Soulsborne en monde ouvert était un pari risqué mais nécessaire pour l’évolution du genre. Si FromSoftware a toujours récompensé l’exploration et la prise de risque dans ses précédents jeux, sachez qu’elles le sont ici davantage.

Vous êtes largué dans son monde avec le minimum syndical d’indication. Les points importants vous seront expliqué avec des fenêtres de texte illustré, mais au-delà ça, ce sera à vous de vous débrouiller. Ce sera à vous de trouver la carte de chaque région pour pouvoir vous y repérer. Il n’y a aucune indication lorsque vous ouvrez la carte hormis les lieux découverts, la position des points de grâce trouvés et la position de certains PNJ et marchands. Et encore, cette dernière n’est arrivée qu’avec une mise à jour récente. Pour le reste, vous êtes libre de mettre vos propres marqueurs comme bon vous semble. Pour certaines quêtes, vous aurez une indication du lieu où vous rendre (mais même pas pour toutes).
Le monde reste construit de façon logique. On ne trouve pas tout et n’importe quoi n’importe où.

Vous pouvez aller partout si vous trouver le chemin pour vous y rendre. Le monde est vaste, riche et chaque région a son ambiance. Votre cheval, que vous pouvez invoquer à tout moment, vous aidera à parcourir rapidement les longues distances. Il peut également effectuer un double saut. Cela s’avèrera extrêmement pratique, voire indispensable, pour atteindre certaines zones. Mais gare aux dégâts de chute, il n’y est pas insensible. Cependant, Il y a par endroit, des sortes de grandes colonnes d’air qui vous permettront de faire d’immenses sauts et ne vous confèreront aucun dégât à l’atterrissage. Vous pouvez également prendre ces colonnes dans le sens inverse et tant que vous tombez bien à l’intérieur il n’y aura pas non plus de dégats. Cela facilite et accélère un peu l’exploration.

Mon avis

Elden Ring herbes

Elden Ring est un excellent jeu, à n’en point douter. Il mérite déjà sa place de prétendant au GOTY. Cependant, je trouve que quelques détails viennent ajouter un peu d’ombre au tableau peint par FromSoftware. Je passerai outre le fait que le jeu fasse presque pâle figure à côté de Demon’s Souls PS5 car il n’est pas vraiment un jeu next gen et qu’il est un open world. Cependant le manque d’interactivité avec le décor est assez regrettable. Nous pourrions par exemple s’arrêter sur les buissons, que vous pouvez littéralement traverser, un détail me direz-vous. Mais parfois, ce sont les attaques ennemies qui passent à travers les murs… plus embêtant tout d’un coup, non ?

Nous pourrons également noter un recyclage à la limite de l’écologie. En effet, on retrouve vraiment beaucoup d’éléments issus des Souls (mécanique, ennemi, bruitages et même boss…) et c’est un peu dommage. J’aurais aimé voir une démarcation plus tranchée comme l’avais été Bloodborne à son époque. L’ajout d’un open world, bien fichu de surcroît, est une bonne chose mais il ne fait pas tout.

Cependant, Elden Ring est un titre que j’ai parcouru avec un immense plaisir de début à la fin. Son level design est excellent et l’exploration n’a jamais été aussi bien récompensée. La difficulté, bien que pas toujours savamment dosée, reste accessible aux débutants. Tout ce dont vous avez besoin pour venir à bout de l’aventure est là. N’hésitez pas à regarder des tutos sur les wiki de ce monde pour savoir comment bien améliorer votre personnage si vous avez du mal, vous verrez qu’il n’y a rien de compliqué, juste les bonnes ficelles à connaître.

En conclusion, bien que partiellement imparfait, Elden Ring fait partie de ces titres qui, avec The Legend of Zelda : Breath of the Wild en son temps, auront réussi à marquer l’open world. Non pas en ajoutant des points d’intérêt à gauche et à droite, non pas en ajoutant des camps à libérer ou autres mécaniques futiles, mais bien en libérant l’interface du joueur et en le laissant découvrir par lui-même tous les secrets que la carte a à lui réserver. Et finalement, cet esprit de liberté et de découverte sied particulièrement bien à la sauce FromSoft.

Les ruines de Farum

Billy-Dubos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :