TEST – DOOM 3 VR Edition

DOOM 3 EN VR... QUE DEMANDE LE PEUPLE ?
4

En deux mots :

Le jeu est un cas d’école de LA meilleure façon de faire un jeu PSVR. On recommande !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

DOOM 3 VR Edition est, comme son nom l’indique, une version de DOOM 3 en réalité virtuelle, sortie le 29 mars 2021 en exclusivité sur Playstation VR. Il a été développé à la demande de Bethesda par Archiact Interactive exclusivement pour le Playstation VR. Une sortie PC est très certainement possible, mais rien n’est annoncé à l’heure où j’écris ces lignes.

Cette édition du jeu comprend l’intégralité de la campagne de base plus les deux extensions, jouables intégralement en réalité virtuelle, le tout pour 19.99€ sur le Playstation Store.

Bien entendu, il s’agit d’un jeu à remettre dans son contexte. Il ne s’agit pas d’un remaster ou d’un remake. C’est le même jeu qu’en 2004. Les mêmes graphismes, la même histoire, les mêmes armes, les mêmes décors… la plus-value, c’est la réalité virtuelle. La manière de jouer est différente, mais vous n’avez pas plus d’actions disponibles que dans le jeu de base. En comparaison des jeux VR d’aujourd’hui, le jeu ne propose rien de nouveau. Il reste basique justement parce que le jeu n’a, non seulement, pas été conçu autour de la VR, mais aussi parce qu’il n’avait, de toute manière, pas vocation à être autre chose que DOOM 3. Rappelons aussi que nous sommes sur PSVR, inutile donc de rajouter des mécaniques qui ne fonctionneront pas aussi bien que sur le papier, la faute à un matériel rudimentaire et un angle de la PS caméra trop limité.

Une VR aux petits oignons ?

Il s’agit d’une véritable conversion VR et non pas le simple ajout d’un rotoscope pour donner un effet VR à un jeu qui ne l’était pas. Archiact Interactive a effectué un réel travail de fond pour nous livrer la meilleure expérience VR possible sur Playstation VR. Vous jouerez donc soit à la manette soit avec le Aim Conroller. Oubliez les PS moove. De toute façon, ils n’ont pas de joystick, alors c’est mieux ainsi.

Comme vous pouvez le voir, absolument toutes les touches sont utilisées.

L’équipe de développement a eu la bonne idée de rajouter sur chacune des armes une lampe torche afin de bien éclairer les coins les plus sombres, ainsi qu’un laser de visée. Étant donné que dans DOOM, on n’utilise pas les organes de visée des armes, c’est plutôt logique et bienvenu.

Au-delà de ça, comme dit plus haut, le jeu reste exactement le même qu’en 2004. Ne vous attendez pas à de meilleurs graphismes ou une meilleure intelligence artificielle. Si le jeu était très beau à son époque, il a bien vieilli. Cependant, il reste très correct pour le PSVR, si on le compare avec d’autres jeux du même style comme Arizona Sunshine qui est plutôt moche et parfois même un peu flou. Ici, DOOM 3 se parcourt très bien et ne pique pas autant les yeux que l’on pourrait le penser. Archiact Interactive a modélisé toutes les armes en 3D afin que vous puissiez les regarder sous toutes les coutures.

Par contre, je vous conseille d’y aller doucement sur les déplacements. Il n’est pas possible d’utiliser la téléportation comme certains jeux VR. Courir comme un dératé dans les couloirs étriqués de la station est sans doute le meilleur moyen de régurgiter votre 4h. Ce n’est vraiment pas un jeu pour le novice de la VR. Les déplacements en VR aux joysticks, prennent du temps à être assimilés par le cerveau. Je vous déconseille donc fortement de faire vos premières armes en réalité virtuelle avec ce titre.

Bien évidemment, vous vous en doutez, les cut scene restent normales, donc vous aurez un écran qui apparaîtra à ce moment-là. La transition de la VR à un mode “normal” est un peu perturbante au début, mais on s’y fait rapidement.

Mon avis

En remettant bien évidemment le jeu dans son contexte, oui absolument. Et même sans cela, ce DOOM 3 VR Edition reste un très bon titre pour le PSVR. Un jeu des plus simples à prendre en main pour une efficacité maximale ! Le fait que le jeu soit assez sombre, le parcourir en réalité virtuelle décuple grandement son aspect horreur. SI j’avais trouvé à l’époque son ambiance réussie, elle est maintenant sublimée et ce sentiment claustrophobique et glauque n’en est que plus présent.

Oui, on aurait pu s’attendre à des petites features comme le fait de devoir recharger son arme en remplaçant soi-même le chargeur ou attraper divers objets du décor pour les jeter à la figure des démons. Mais est-ce vraiment important ? De toute façon, le jeu n’aurait pas pu être joué au aim controller et il aurait encore fallu s’accommoder de ces fichus PS moove dépourvus de joystick.

Et d’ailleurs, parlons-en de ce aim controller. SI vous pouvez jouer à la manette, je ne vous le recommande pas. Cela fonctionne bien oui, mais l’impression d’avoir entre les mains une arme à feu est plus immersive. C’est vraiment LA meilleure façon de jouer à ce jeu.

J’irai même jusqu’à vous dire que c’est la meilleure version de DOOM 3 jouable sur console car Doom 3 à la manette est une expérience relativement désagréable.

Pour finir, l’argument qui tranche : contrairement à DOOM VFR, dans DOOM 3 VR Edition, la tronçonneuse… est là !

Attention chérie, ça va trancher !

Billy-Dubos

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :