REVIEW – Death Note (live action)

La personne dont le nom est écrit dans ce cahier meurt inéluctablement.

Hier sortait Death Note, le film de Netflix, pour notre plus grand bonheur… Fan du manga, je me suis dit qu’il fallait tout de même céder et regarder la production américaine, c’est chose faite.

Le pitch

Je vais essayer de mettre ma subjectivité acide de côté pour traiter cela de manière neutre. L’histoire est plus ou moins fidèle à celle de Tsugumi Ōba et Takeshi Obata, j’entends pas là qu’on y retrouve les personnages principaux à savoir Light (non pas Yagami mais Turner, ah oui, parce que ça ne se passe pas au Japon), L et Ryuk. On y retrouve également le père de Light qui est flic et Watari (c’est déjà une bonne chose).

Death Note Netflix Review My Geek Actu 2

Pour ce qui est du scénario, Light tombe nez à nez avec le Death Note tombé du ciel (pourquoi, comment, on ne le sait pas) et il essaye alors de punir les criminels en collaborant avec une camarade de classe mi-emo, mi-pompom girl (useless). Très rapidement, L comprend qui est Kira et se met en tête de révéler l’identité de Light au grand jour.

Death Note Netflix Review My Geek Actu 3

Les personnages

En toute objectivité, je suis déçue du choix de Netflix pour le personnage de Light, trop minet, trop décoloré, trop américain, trop mou (pendant les 3/4 du film), trop niais, trop humain. L est plutôt bien, l’acteur semble avoir fait un réel travail sur le personnage en adoptant son style torturé (même s’il n’y a pas photo !). Ryuk est très décevant selon moi ! Le design du personnage ne correspond pas et on ne le voit pas assez, gros souci ! Mia, le côté génie du mal de Light est mignonne, sans plus. On a l’impression qu’elle fait partie de l’histoire pour parler aux jeunes américains qui aiment les histoires d’amour cucul entre beaux gosses de lycée. Enfin, le père de Light n’a pas d’intérêt, ni bon ni mauvais.

Death Note Netflix Review My Geek Actu 7.jpg
J’aurais préféré un Ryuk comme celui-ci

La fidélité

On en vient au sujet sensible : la fidélité au manga. Ceux qui diront que Death Note de Netflix n’est pas une adaptation mais est inspiré du manga se verront répondre : ok mais alors pourquoi avoir donné le même nom au projet ?! Ils n’avaient qu’à appeler ça autrement. À partir du moment où l’histoire, le nom et les personnages sont similaires à l’oeuvre d’origine, nous sommes en droit en nous poser des questions.

Death Note Netflix Review My Geek Actu 5

Je note un gros bémol qui dessert totalement Netflix selon moi : la vengeance. En effet, on apprend que la mère de Light a été assassinée et que son meurtrier reste impuni. Light utilise donc le Death Note pour se venger de sa mère. Ce qui change tout par rapport à la réflexion du manga : Kira est censé rester neutre et n’agit pas par vengeance (du moins pas au début).

Death Note Netflix Review My Geek Actu 6.jpg

Après, de nombreux éléments changent et sont supprimés du manga original mais cela est dû au format très court (pourquoi avoir choisi de faire un film d’ailleurs).

En bref

Si High School Musical avait mis le Death Note entre les mains de Zac Efron, cela aurait donné plus ou moins la même chose. Je ne comprends pas l’intérêt pour Netflix d’avoir réalisé ce projet, surtout que tous les fans du genre l’attendaient avec les crocs acérés, cela ne pouvais rien donner de bon. D’autant plus que l’intrigue et les jeux stratégiques de Death Note sont si poussés que cela ne pouvait pas rendre bien en film.

Death Note Netflix Review My Geek Actu 8.jpg

Le point positif dans tout ça, c’est que cela m’a donné envie de revoir les animés (dispo sur Netflix : comme quoi, ils ne sont pas si mauvais) !

Digiqole Ad
%d blogueurs aiment cette page :