REVIEW – Real Account

Et si les réseaux sociaux se retournaient contre vous ?

Real Account est un manga sorti au Japon en 2014 puis deux ans plus tard en France. Il résulte de la collaboration entre le scénariste OKUSHÔ et le dessinateur Watanabe Shizumu. Édité en France par Kurokawa, ce shōnen mélange habilement action, aventure, comédie, horreur et psychologie dans un survival game des plus palpitants.

Le pitch 

Au Japon, tout le monde connaît Real Account aka ReA. Ce réseau social rythme la vie de chacun, et rares sont ceux qui n’y ont pas de compte. Comment aurait-on pu deviner que 10 000 personnes s’y retrouveraient enfermées du jour au lendemain ? Leur seul espoir de s’échapper : réussir une série d’épreuves mortelles dirigée par nul autre que Marble, la célèbre mascotte du jeu. Mais ce n’est pas tout, les joueurs doivent également avoir au minimum un ou plusieurs followers pour survivre. Rien de bien compliqué si l’on omet le fait qu’une personne tuée entraîne dans la mort ceux qui la suivent. À qui faire confiance, qui trahira qui ? Jusqu’où seront-ils capables d’aller pour survivre ?

Real Account Review My Geek Actu 1.jpg

Les personnages 

Ataru Kashiwagi : Ataru est un lycéen de 1re obsédé par Real Account. Orphelin et vivant seul avec sa sœur, c’est une véritable tête de mule. Il préfère cacher l’existence de son compte, sur lequel il s’invente une vie imaginaire. Malgré ses nombreux followers, il souffre d’une certaine solitude et se renferme de plus en plus sur lui-même et sur le réseau social. Après s’être retrouvé piégé au sein même de celui-ci, il en apprendra beaucoup, à commencer par la véritable nature des relations avec ses « amis virtuels ».

Yuri Kashiwagi : Petite sœur d’Ataru, elle y est très attachée et s’inquiète du temps qu’il passe en ligne, ce qui semble accroître sa solitude. Elle tient particulièrement à la promesse qu’ils se sont faite lors du décès de leurs parents, et n’y manquerait pour rien au monde. Malheureusement, les événements à venir vont bouleverser cette routine établie entre eux.

Marble : Mascotte de Real Account, c’est lui qui accueille les joueurs dans le réseau et encadre les différentes épreuves. On en sait peu sur cet étrange personnage, si ce n’est qu’il semble avoir tout contrôle sur le réseau et sur les joueurs. De lui dépend leur survie ou leur trépas. Tous sont en droit de se demander : qui est réellement Marble ?

Koyori Kanda : Koyori est une collégienne, elle aussi victime de Real Account. Elle ressemble à s’y méprendre à Yuri, si bien que même Ataru croira voir sa sœur au premier abord. Jeune fille douce et sensible, elle manifeste un grand intérêt pour les chats. De plus, elle a l’étonnante manie de toujours prendre des notes sur ce qui lui arrive, ce qui pourrait s’avérer utile pour la suite du jeu.

Real Account Review My Geek Actu 3.jpg

Une critique d’actualité

Au travers de Real Account, l’auteur met en garde contre un problème actuel, à savoir les dangers des réseaux sociaux. Ainsi, nous suivons des personnages de tous âges qui, comme beaucoup, se croient protégés par l’anonymat de l’écran. Cependant, au fil du jeu, les masques vont tomber et la vie privée de chacun sera exposée aux yeux de tous. La vérité sera révélée, aussi honteuse et abominable soit elle. De plus, les épreuves auxquelles sont soumis les participants se transforment en véritables tortures psychologiques. Chacune d’entre elles met en exergue le ridicule ou les dangers des comportements sur Internet. Les participants, directement concernés, sont déstabilisés et devront user de stratégies complexes afin de s’en sortir. Dans ce manga, il est très facile de s’identifier à l’un ou l’autre des personnages. Le lecteur se retrouve alors en eux et en vient à se demander : que ferais-je à leur place ?

Real Account Review My Geek Actu 5.JPG

Mon avis

Tout au long de l’histoire, le lecteur est tenu en haleine grâce à un scénario et des personnages plus qu’énigmatiques. Tant de questions et si peu de réponses. Les révélations sont données au compte-goutte et entretiennent le mystère tout au long de l’histoire. On craint pour les participants, on partage leurs moments d’angoisse et d’émotion. Un pur concentré de suspens, de drame et de rebondissement, accompagné d’une pointe d’humour. Mais cela, je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même !

Svetlana Lamic

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :